J’en ai marre de l’Allemagne

Alors que de nombreux Français se hâtent pour aller habiter au-delà de la frontière allemande, moi je dois avouer qu’il est temps pour moi de ne plus quitter la France, et de ne plus revenir en Allemagne. La raison est simple : j’en ai marre !

Mon SVE en Allemagne pourrait tourner court

Je vous avais annoncé il y a quelques semaines que j’allais réaliser un séjour de deux mois en Allemagne, dans le cadre du SVE ou Service Volontaire Européen. Au début, j’étais emballé de vouloir le faire car j’ai toujours eu une fascination pour la culture germanique. Et pourtant, ça ne s’est pas déroulé comme je le souhaitais. En effet, il se trouve que la vie y est assez chère par rapport à la France.

Et comme seulement une partie des frais liés au programme de volontariat est assurée par des subventions du Programme Européen Jeunesse en Action ou PEJA, notamment pour l’hébergement, le transport, la formation, la restauration, les cours de langue, … Figurez-vous que mon budget initial ne me permettait alors pas de vivre comme je le souhaitais. Je ne sais pas si c’est dû au fait que je ne connaissais pas assez le pays et que je vivais à la bourgeoise, mais en tout cas il m’était impossible de boucler mes charges avec les prix que j’ai rencontrés.

Ainsi, j’envisage sérieusement de mettre fin à mon SVE, si je ne trouve pas une solution d’ici peu…

Pas assez de temps pour le tourisme

J’avoue que c’est entièrement ma faute, mais il se trouve que je m’étais fait des illusions sur le véritable objectif du SVE. Je croyais que je pourrais voyager et visiter l’Allemagne à ma guise, et bien non. En effet, le SVE est un programme où vous êtes censé contribuer au développement local en faisant du bénévolat. Je ne savais pas que ces activités de volontariat allaient me prendre autant de temps, moi qui estimais déjà que deux mois n’allaient jamais être suffisants pour visiter tous les sites que j’aimerais voir en Allemagne.

Devant toutes ces choses à gérer, je suis alors las de réfléchir. Et c’est dans ces moments-là que ma bonne vieille France (et ma copine !!) me manque le plus. Certes, j’ai l’occasion de côtoyer quelques personnes le week-end et d’aller à des manifestations culturelles, mais je n’ai pas la liberté que je souhaite, la liberté du touriste. Mais je sais que c’est ma faute, et que je dois assumer mon engagement concernant le SVE. Mais bon, quand je suis en Allemagne et que je ne peux même pas visiter l’Allemagne à ma guise, je dis haut et fort : je commence à en avoir marre !

Bref, voilà donc quelques semaines que je suis en Allemagne et je n’ai pas encore pu visiter le pays comme je le souhaitais… Et ce n’est franchement pas un sentiment facile à vivre. C’est même un réel supplice : ce serait comme devoir faire chaque jour la vaisselle dans un très bon restaurant, sans jamais pouvoir y goûter ne serait-ce qu’à un des plats si parfurmés et qui ont l’air si délicieux, que les cuisiniers préparent pour les clients !